Le code de déontologie engage tous ses membres. Il est le fondement éthique de leur pratique. Il repose sur les valeurs portées par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Son but est d’établir un cadre protégeant le ou les formés, mais aussi les formateurs, les parties prenantes, directes ou indirectes, dans la relation formateur-formé.


Formation professionnelle initiale et permanente:

Le formateur a reçu une formation professionnelle initiale, théorique et pratique, apte à créer une compétence d’exercice du métier de formateur. Il s’engage à toujours garantir une prestation optimum, notamment en maintenant ses compétences au plus haut niveau à l’aide de cours, de stages et formations complémentaires, de conférences, ou de colloques organisés par la profession. Il fait régulièrement son propre bilan intérieur, que ce soit sur lui-même ou sur sa pratique.

Confidentialité:

Le formateur est tenu par le secret professionnel. Il prend toutes les précautions pour maintenir l’anonymat des personnes qu’il forme et, en particulier, ne communique aucune information à un tiers sur une personne sans son accord exprès. Toute information sur un apprenant est traitée de façon strictement confidentielle sous réserve du respect des lois en vigueur. Cette règle de confidentialité est essentielle pour l’établissement d’une relation de confiance sans laquelle le processus de formation ne peut ni commencer, ni perdurer.

L’apprenant est néanmoins informé que dans certaines circonstances graves, ou si il représente un danger pour lui-même ou pour les autres, le formateur peut sortir de la confidentialité et entreprendre une action appropriée.

Indépendance:

Le formateur se maintient dans une position d’indépendance. Il s’astreint à ne rien communiquer du contenu des séances (sauf spécification vue ci-dessus), ni à la hiérarchie de l’apprenant, ni à aucun autre tiers, et cela dans le seul intérêt de l’apprenant. Le formateur garde sa liberté de refuser un contrat de formation pour des raisons personnelles ou éthiques.

Respect de la personne:

Une des caractéristiques d’une relation pédagogique peut générer un lien transférentiel entre formateur et formé. Ce lien peut mettre le formé dans une relation de dépendance vis-à-vis du formateur. Le formateur n’en tirera pas avantage et s’abstiendra de tout abus de pouvoir et de passage à l’acte à l’encontre du formé. Le formateur n’est pas là pour juger ou poser des notions de bien et de mal. Le formateur s’engage à mener ses activités en excluant toute forme de prosélytisme religieux, politique ou sectaire ;
– à garder un axe clair et net dans sa démarche (ni médecin, ni prêtre, ni ” Gourou “);
– à être le plus possible transparent face aux “projections” éventuelles de la personne qui vient lui demander conseil ou assister à une de ses formations (reports de responsabilité, “toute puissance”, attente de miracle, etc.). 

Le formateur ne considère pas que ses formations sont à même de tout régler.

Dans le cadre de la protection et du respect des personnes, Therapose Formations s’inscrit dans le cadre d’une tolérance zéro vis-à-vis de tout agissement sexiste, de tout harcèlement, agression sexuels.

Si toutefois, malgré toutes les précautions prises dans le cadre de missions, de formations, de conseils, des propos ou des exemples sont amenés à choquer une personne, cette dernière pourra contacter la référente Chrystèle Claude Giraud afin de lui en faire part et qu’une action correctrice puisse être mise en place.  

Attitude de réserve vis à vis des tiers:

Le formateur observe une attitude de réserve vis-à-vis des tiers, public ou confrères, au travers d’informations qu’il peut livrer sur l’exercice de son métier, lors d’interviews ou de conférences. 

Il veille à éviter, tout risque de reconnaissance de ses apprenants par autrui, ou d’utiliser des informations concernant ses apprenants à des fins médiatiques sans leur accord.

Il pourrait toutefois déroger à cette règle dans le cadre de programmes pédagogiques, par exemple, sous réserve de l’accord exprès du ou des apprenants ou des acteurs, et, le cas échéant, de l’organisation donneuse d’ordre.

Devoirs envers l’organisation cliente:

Le formateur est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation pour laquelle le formé travaille. Le formateur garde une position extérieure à celle-ci, ne prend ni position, ni ne s’ingère dans des questions internes. Il ne porte pas de jugement de valeur.

Obligation de moyens:

Dans le cadre de la demande de l’apprenant, le formateur met en œuvre tous les moyens pour permettre le développement professionnel et personnel de celui-ci, en ayant recours, si besoin est, à un confrère.

Recours:

Les formateurs contractuels de la structure peuvent rappeler, dans toute communication professionnelle, qu’ils sont tenus au respect du code de déontologie de Therapose Formations.